CBD : Un traitement naturel face à l'endométriose ?

Longtemps ignorée, l’endométriose est une maladie se caractérisant par « la présence en dehors de la cavité utérine de tissu semblable à la muqueuse utérine qui subira, lors de chacun des cycles menstruels ultérieurs, l’influence des modifications hormonales » rapporte l’association française de lutte contre la maladie sur sa plateforme.




Ainsi, afin de comprendre cette maladie difficile à vivre au quotidien, il est nécessaire de s’informer sur la théorie de l’implantation. Celle-ci sous-entend que lors de la menstruation, sous l’effet des contractions utérines, une partie du sang est régurgité dans les trompes afin d’arriver dans la cavité abdomino-pelvienne. Dans ce sang se trouverait des cellules endométriales, c’est-à-dire des fragments de muqueuses utérines, qui iraient s’implanter, puisque non détruites par le système immunitaire, puis « sous l’effet des stimulations hormonales ultérieures, proliférer sur les organes de voisinage (péritoine, ovaire, trompe, intestin, vessie, uretère, diaphragme…) » rapporte l’association.
Ainsi, l’endométriose est responsable « de douleurs pelviennes invalidantes et aussi, dans certains cas, d’infertilité. Ces symptômes ont un impact majeur sur la qualité de vie des personnes atteintes avec un retentissement important sur leur vie personnelle et conjugale mais également professionnelle et sociale » peut-on lire sur la plateforme qui reprend l’introduction du Professeur Charles Chapron dans Les idées reçues sur l’endométriose – Février 2020 – Editions le Cavalier bleu.
Selon les professionnels de santé, il existerait aujourd’hui trois formes d’endométriose : celle superficielle, celle ovarienne et celle pelvienne profonde. Lorsque les symptômes de ces formes impactent la qualité de vie ainsi que la fertilité, il faut agir. Cependant, à ce jour, aucun traitement définitif n’a été reconnu. Il est nécessaire d’agir sur les symptômes, et le CBD peut être une solution. En revanche, la molécule ne peut que soulager le patient, il est primordial de consulter l’avis d’un médecin, d’éluder avec lui la question du traitement et de lui soumettre l’idée de prendre du CBD avant toute consommation. Cet article est destiné aux personnes qui auraient eu un avis favorable pour une telle consommation. Merci de consulter un médecin si vous souffrez d’endométriose et de lui parler de CBD avant toute chose !

SYMPTOMES DE L'ENDOMETRIOSE

Tout d'abord, il est nécessaire de vérifier si vous souffrez de symptômes qui pourraient être ceux de cette maladie. Si tel est votre cas, consultez un médecin. Selon endofrance, les premiers symptômes seraient des règles douloureuses et des saignements, tels que la métrorragie, recttorragie ou spotting, principalement prémenstruels. La maladie est également souvent révélée lors d’un bilan de fertilité, puisqu’elle provoque l’infertilité. Des troubles digestifs, donc diarrhée ou constipation, sont également reconnus comme symptômes de l’endométriose, à l’instar de troubles urinaires, fatigue chronique, douleurs pelviennes et lombaires (situées dans le petit bassin du nombril au bas ventre), dyspareunie (douleur ressentie lors des rapports sexuels). Mais alors, quel lien entre endométriose et CBD ? Comment calmer les douleurs de règles naturellement ?

ET LE CBD DANS TOUT CA ?

Mais alors, quel pourrait être le rôle du CBD endométriose ? Tout d’abord, rappelons ce qu’est cette molécule. Le CBD est l’abréviation de Cannabidiol, une molécule présente dans le chanvre, plus communément appelé Cannabis ou pour les jardiniers botanistes Cannabis Sativa.  C’est une plante verte originaire d’Asie du Sud ou Centrale facile à cultiver, qui nécessite beaucoup de soleil et qui peut atteindre jusqu’à 6 mètres de hauteur. Cette plante contient de nombreuses molécules Cannabinoïdes dont le CBD, le CBG, le CBN, le THC et bien d’autres. Le CBD est donc une molécule, la deuxième derrière le THC présente dans la plante nommée Cannabis.
Les scientifiques ont découvert le lien entre les cannabinoïdes et le corps humain à la fin des années 1980, lorsque les récepteurs de ces molécules ont été découverts dans le cerveau.  Ce système endocannabinoïde est très important pour maintenir la santé humaine car ses récepteurs sont partout dans le corps. On les trouve dans le cerveau, les tissus conjonctifs, les organes, les glandes, les cellules immunitaires…  Dans chaque récepteur, ce système accomplit une tâche très différente, mais le but reste le même : l'homéostasie. C'est un processus d'ajustement qui permet de maintenir un environnement interne stable dans les fluctuations de l'environnement externe du corps.

COMMENT LE CBD PEUT-IL SOULAGER L'ENDOMETRIOSE ?

L’un des principaux symptômes de l’endométriose est l’inflammation. Or, les cannabinoïdes ont des propriétés anti-inflammatoire. Ensuite, cette maladie se caractérise par une douleur, la plupart du temps chronique, et les cannabinoïdes peuvent venir soulager cette douleur, grâce à leurs bienfaits analgésiques. L’anxiété, qui peut découler de cette maladie, peut-être soulager par le CBD, qui a été prouvé remède efficace contre celle-ci. Les huiles de CBD peuvent être un bon compromis pour consommer du CBD en vue de soulager les symptômes de l’endométriose. L’huile s’administre par voie sublinguale, sous la langue, et peut ainsi être absorbée rapidement et de manière efficace.

Avec le CBD, vous avez enfin trouver un remède naturel pour les règles douloureuses et soulager la douleur des règles naturellement.
Découvrez nos huiles de CBD, et n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin traitant afin de choisir le meilleur produit pour votre situation.

Ajouter un commentaire

Product added to wishlist

Ce site Web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services et vous montrer des publicités liées à vos préférences en analysant vos habitudes de navigation. Pour donner votre consentement à son utilisation, appuyez sur le bouton Accepter.