Comment fabriquer de la résine de CBD?

- Catégories : Général , Variétés

Aujourd’hui, le CBD, ou cannabidiol, s’est répandu partout en France. Alors qu’une large gamme de produits est désormais proposée à ses consommateurs, l’un d’eux, la résine de CBD, sort son épingle du jeu. Juste après la fleur de CBD, c’est en effet l’une des plus utilisée. Le shop du CBD revient pour vous sur cette résine et sa fabrication.

 

Qu’est-ce que la résine de CBD ?

 

Extraite du chanvre, la résine de CBD est également appelée « haschich » ou « hasch ». Elle est issue de la fleur de cannabis CBD et permet d’obtenir des effets plus intenses et plus puissants, puisque c’est une forme plutôt concentrée. La raison ? Elle est obtenue par l’extraction des trichomes de la plante, notamment sur son épiderme, autour des fleurs. Elle retient donc une grande partie des cannabinoïdes, ce qui explique sa plus forte puissance que la fleur classique.

 

Grasse, sèche, molle, collante, il existe nombre de formes de résine de CBD. Sa texture et ses saveurs peuvent également évoluer. Elle présente divers bienfaits, à l’instar de favoriser l’appétit, soulager les nausées, réduire le stress, l’anxiété et calmer les insomnies et troubles du sommeil.

 

 

Comment fabrique-t-on de la résine de CBD ?

 

La base de la fabrication de la résine de CBD consiste à séparer les trichomes de la plante, puis de les presser en blocs. Là, on obtient du kief, ou skuff. Ensuite, une pression mécanique et effet de chaleur lui donneront sa forme et sa texture caractéristique. Deux méthodes se distinguent pour obtenir cette résine.

 

Premièrement, il y a la méthode du Tamis. Pour la réaliser, il est nécessaire de séparer les trichomes, qui sont la partie où se trouve le maximum de cannabinoïdes et de terpènes. Cette partie se fait par la force mécanique. Ensuite, un saladier recouvert d’un tissu fin ou d’un tamis sera nécessaire afin de déposer dessus les fleurs de CBD grindées. Il faudra ensuite recouvrir le saladier d’un plastique, puis battre la partie supérieure du plastique à l’aide d’une baquette pour faire tomber les trichomes à l’intérieur. Là, on obtient du kief. Il suffit ensuite de le faire chauffer 5 à 10 minutes, plus la chaleur augmente, plus les effets sont intenses, et la couleur s’assombrira. L’affinage peut, enfin, durer plusieurs jours.

 

Il existe également la méthode Ice-o-Lator. Celle-ci repose sur le froid et la force de l’eau. Après avoir placé les fleurs de CBD au congélateur pendant 48 heures, il faut mettre les fleurs dans un récipient, déjà rempli de glaçons et d’eau. Les trichomes seront ainsi contractés, et il vous sera plus facile de les détacher. En utilisant un blender ou une perceuse avec un mélangeur de béton, il faut maintenant créer un courant. Ce mélange doit être travaillé 5 à 15 minutes, pas plus. En filtrant ensuite le mélange avec un tissu menu de grosses mailles, on séparera les trichomes de la plante. A l’aide d’un maillage plus fin, on pourra par la suite séparer la résine de l’eau. Dernière étape : laisser sécher le produit à l’air libre, sans exposition à la chaleur ni à la lumière, pendant quelques jours !

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire