CBD : Les différents types d’extraction

- Catégories : Général

Le CBD est un cannabinoïde contenu dans le cannabis. C’est une substance prisée pour ses nombreuses vertus. Cependant, pour parvenir à son utilisation optimale, il faut procéder à son extraction. Laquelle extraction, se fait selon plusieurs procédés.

Si vous désirez tout savoir sur les types d’extraction du CBD, vous ne vous êtes donc pas trompé d’adresse. Cet article est le vôtre. Il vous dira tout à propos de ces différents moyens.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le Chanvre est une espèce connue pour les nombreux effets dus à sa consommation. Ces réactions ne sont que le fruit de l’interaction entre différentes molécules qui la composent. Ces dernières sont de diverses catégories. Les plus connues sont les cannabinoïdes. Il s’agit, du delta-9-tétra-hydrocannabinol, du Cannabinol, du tétrahydrocannabivarine, du Cannabidiol etc. Le CBD ou encore Cannabidiol est donc un cannabinoïde contenu dans certaines variétés de cannabis.

C’est donc une molécule organique contenue dans le plant de cannabis. Elle est très prisée en raison de ses effets et de ses vertus thérapeutiques.

Le CBD et ses vertus

Le Cannabidiol est en réalité la plus grande molécule bienfaisante présente dans le cannabis. Une petite référence à ses propriétés permet de s’apercevoir que c’est à tort que le cannabis est étiqueté comme une plante dangereuse. Cette position devrait désormais être nuancée. Plusieurs effets sont attachés à cette molécule. Cette dernière est donc :

  • Un antidouleur ;

  • Un antispasmodique ;

  • Un neuroprotecteur ;

  • Un anticonvulsif ;

  • Un antipsychotique ;

  • Un anti-inflammatoire ;

  • Etc.

Au-delà des effets suscités, le CBD a prouvé son efficacité dans la lutte contre certains cancers. Aussi, il est également utilisé pour lutter contre les effets secondaires qui naissent après l’usage de certains médicaments.

Le CBD : Pourquoi l’extraire du cannabis ?

Comme précisé plus haut, le cannabidiol n’est qu’une molécule parmi les nombreuses que contiennent le chanvre. Le THC (tétra-hydrocannabinol) qui en est également une autre ne cesse de faire parler d’elle. Cette popularité est justifiée par les effets psychotropes dont il est responsable. En gros, c’est cette molécule qui a fait naitre beaucoup de méfiance à l’endroit du chanvre.

Son surdosage s’avère être à la base de plusieurs dysfonctionnements au niveau de l’organisme. La santé mentale est très exposée par son utilisation. Il existe donc une disparité entre les effets du CBD et ceux du THC. Cette dissonance a donc nécessité la mise en place de divers procédés d’extraction afin de profiter pleinement des avantages qu’offre le cannabidiol.

Le CBD pourra ainsi être facilement incorporé aux divers produits et médicaments, d’où la facilité de son usage.

Aussi, il existe une certaine rigueur législative quant à la commercialisation du THC et des produits qui en contiennent. À tire d’exemple, la France a limité le pourcentage de THC que doivent contenir les variétés de cannabis destinées à l’usage. La commercialisation, l’industrialisation et l’utilisation de ces dernières sont subordonnées au respect d’un taux de THC. Ainsi, la valeur de THC admise ne doit pas être supérieure à 0,2 %.

Tout sur les différents moyens d’extraction du CBD

Au fil des années, les chercheurs ont pu développer plusieurs méthodes permettant l’extraction du CBD. Plusieurs moyens sont donc possibles en la matière.

Extraction du CBD grâce à l’huile végétale

C’est la technique favorite des amateurs. Elle est aimée pour sa simplicité et son caractère naturel. Elle permet d’extraire le CBD ainsi que les terpènes contenus dans le cannabis. Vous pouvez vous servir de l’huile de coco, l’huile d’olive, etc. La sélection de ces variétés d’huile n’est pas anodine. En effet, elles ont une propriété lipophile. C’est-à-dire qu’elles facilitent l’absorption des matières grasses.

Contrairement à certains procédés d’extractions, celui-ci permet l’ajout de certains nutriments au produit final obtenu. Aussi, son caractère naturel offre une certaine garantie après l’extraction, quant à l’absence de certaines substances chimiques.

Cependant, ce procédé présente certaines limites. Bien que naturel, il ne permet pas d’avoir un taux assez élevé de CBD après l’extraction. Aussi, il ne vous garantit pas l’extraction du CBD uniquement. Avec cette technique, il est quelquefois possible que d’autres cannabinoïdes réussissent à se glisser aux côtés du cannabidiol pendant l’extraction.

L’extraction à l’huile nécessite le chauffage. Le CBD, lorsqu’il est soumis à des températures aussi élevées, perd une très grande partie de ses propriétés. La substance obtenue est très peu authentique. Une foi l’extraction achevée, il faut une conservation bien rigoureuse du produit obtenu. En effet, la durée de vie du CBD obtenu est très faible. Pour la renforcer, il faut donc un plan de conservation adéquat. Il est recommandé d’utiliser les fioles à cet effet.

Extraire le CBD par un solvant liquide

Cette extraction peut se faire avec de l’éthanol, du butane ou du propane. L’alcool a d’ailleurs toujours servi à extraire les molécules dans les matières végétales.

Cette technique est particulièrement moins couteuse par rapport à plusieurs autres méthodes. L’extraction peut se faire avec un récipient qui est à l’épreuve du feu. Vous n’avez donc pas nécessairement besoin d’acheter du matériel pour le faire. Vos récipients d’usage habituel peuvent servir.

Pour réaliser l’extraction, vous versez le dissolvant liquide dans le récipient avec la matière végétale. Vous procédez alors au chauffage de l’ensemble. Au cours du chauffage, le solvant s’évapore permettant ainsi la récupération du CBD.

Cependant, il y a un grand risque lié à l’usage de cette technique. Le CBD obtenu pourrait contenir des substances toxiques. En réalité, rien ne permet de s’assurer de ce que tout le solvant se soit évaporé.

Aussi, les solvants utilisés sont des produits dangereux en ce sens qu’ils sont inflammables. Ainsi, vous risquez d’enflammer votre cadre pendant l’opération.

Comme dans le cas de l’extraction à base d’huile, le CBD obtenu risque de ne plus avoir 100 % de ses propriétés.

La technique d’extraction par CO2

C’est une nouvelle technique assez onéreuse. Elle convient donc plus aux grands consommateurs et aux producteurs industriels. En effet, elle nécessite pour son déroulement, un dispositif assez complexe.

Le CO2 utilisé est chauffé au point d’atteindre un stade supercritique. C’est-à-dire que le CO2 se trouve au milieu de sa forme liquide et de sa forme gazeuse. Dès lors, le CBD est extrait grâce au procédé de la décarboxylation.

Le cannabidiol obtenu avec cette technique a la particularité d’être pur.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire